Menu

Super potager

Notre potager riquiqui en mai a bien poussé ! Depuis quelques semaines nous récoltons des salades, de plus en plus grosses avec ce soleil ! Et hier la première courgette…

J’aurai aimé la laisser plus longtemps mais la chaleur ne lui convient pas. Elle atteint quand même le poids de 615 grammes, pas mal non?

Record à battre !

Et tout ça sans pesticides, juste avec de l’eau et beaucoup de patience. Je fais la pollinisation au pinceau à défaut d’avoir des insectes pollinisateurs dans le coin…

 

POTAGEONS ! (Episode 2)

Comme précédemment évoqué, nous nous étions lancé dans l’aventure du potager sans vraiment savoir ce que ça allait donné. Au final, nos mains doivent commencer à verdir car CA POUSSE !!! Et oui, après l’installation d’une deuxième bordure de petits rondins pour finir le coin potager, de nombreux arrosages, la mise en place de tuteurs, nous sommes impatients de déguster notre propre production 100% bio.

photo (5)photo (6) photo 3 (1) photo 2 (1)

 

Presque arrivés

Pas de photo pour cet article-ci, je suis en grève contre l’outil du blog (amis Ikéa, je vous ais envoyé un mail !)

Bref, en réalité des photos je pourrai vous en montrer plein !

Robin n’écrit rien, mais il bosse bien 🙂

Presque arrivés, oui…

en 1.2 et 3 j’évoquais les points électricité, eau 

Aujourd’hui la suite:

4. les poubelles:

Déjà  pour commencer l’aventure, j’ai intégré une école recherchant à obtenir le label EDD (bref un truc de développement durable) ce qui fait qu’au quotidien je sensibilise les élèves sur le tri. Nous recyclons beaucoup, y compris par exemple les gourdes de compotes.

Donc une fois arrivée à la maison, ce serait bien hypocrite de ne pas en faire autant. J’ai appris à Robin que non, malheureusement le pot de yaourt ne se recyclait pas, et j’ai moi-même acquis le geste de jeter mes emballages plastiques au bon endroit (un casse-tête parfois).

Nous avons grâce à notre nouvelle cuisine  3 poubelles intégrées: les ordures ménagères, le papier, le compost.

Dans le garage, deux poubelles (ordure ménagère et poubelle papier supplémentaire) et à l’extérieur 3 poubelles (ordures ménagères, papier, verre). Avec tout ça, on est équipé !

Notre ville propose gratuitement à ses habitants un composteur, nous sommes allés le récupérer la semaine dernière et cette aventure supplémentaire peut commencer.

 

5.  le jardin:

Grande nouveauté: le jardin. Quelle chance pour tous (le chat se roule dans la terre…) nous on bronze… et bientôt j’espère, nous mangerons “bio” en utilisant comme engrais naturel notre compost.

 

6. le confort:

Nous venons de retirer la couette “hiver” et ne garderons pour le moment que la couette “été” de notre couette 4 saisons Ikéa. Un peu moins de molleton mais plus besoin de mettre la clim en pleine nuit pour se refroidir.

 

 

Potageons !

photo 3 (3)Voilà le potager est enfin fait ! Il nous a fallu quelques heures, bêcher la terre, la renouveler, et planter nos petites pousses.

Au programme: salade, tomates cerises et coeur de boeuf, courgette, poivron, aubergine, potiron, fraise et menthe.

J’espère qu’on aura suffisamment la main verte pour tout récolter !

A suivre donc…

Zéro

Actuellement, il est difficile de dire que nous mettons des choses en place.

Nous partons de zéro, vraiment.

Ou plutôt nous déconstruisons.

Nous sommes propriétaires d’une maison depuis une semaine et en une semaine nous avons bien travaillé. Il a fallu ouvrir les murs pour remettre en ordre l’électricité, casser une cloison pour agrandir la pièce, et nous avons même déjà retiré l’horrible papier peint.

Nous partons de zéro tant au niveau de l’habitat que de nos bonnes habitudes à mettre en place.

Chez nous, avant, peu de tri. Je me limitais à la poubelle à déchet et la poubelle plastique-papier.

Mes interrogations concernaient quel type de plastique était réellement autorisé, mon compagnon lui en avait beaucoup moins et y mettait un peu ce qui lui passait sous la main.

J’aimerai ne plus répéter que le pot de yaourt n’a rien à faire la dedans, et que les bouts de pizza ça ne se recycle pas, et c’est une des raisons qui fait que je pense la nouvelle maison avec de vrais bacs de tri, et pas juste une poubelle minuscule qui nous bloquait et nous renvoyait à l’autre quand la première était pleine ou parce que la seconde était sur notre passage, plus près ou plus accessible.

Toujours étant que nous avons pensé l’achat de notre cuisine avec une poubelle multi-bac et que j’aimerai rajouter quelques bacs en plus dans la buanderie ou le garage pour approfondir le tri et le recyclage.

La semaine dernière, le conseiller mandaté par Ikea est passé. Il a distribué quelques bons conseils tout en nous posant 1000 questions.

Il y en avait où on se retrouvait vraiment, d’autres qui nous parlaient moins. Nous avons retenu certaines choses comme ouvrir des fenetres opposées pour créer un courant d’air et accélérer le renouvellement de la pièce sans perdre trop d’énergie, mettre un tapis dans le salon, acheter des embouts pour mitigeurs…

D’autres que nous mettions déjà en place (cuire dans des paniers superposés par exemple, ouvrir le robinet en position froide…)

D’autres nous intéressent moins pour des questions esthétiques (dommage pour l’éthique !)  comme placer des films sur les fenêtres,  mettre un rideau cachant l’escalier pour éviter que l’air ne monte et que la chaleur se perde.

Et vous, qu’a donné ce rendez-vous? Avez-vous reçu de bons conseils? Un choc sur vos habitudes actuelles?